Fin d'été

Auguste BRIZEUX (1803-1858)

Poète romantique breton. Son premier recueil, inspiré par les souvenirs de son enfance et ses premières amours dans la campagne bretonne, publié sans nom d'auteur, rencontre un vif succès. Brizeux, fort de sa gloire, est nommé à l'Athénée de Marseille.

 

 

[...] Août donne le désir et l'espérance de septembre. Sa chaleur raisonnable, sa profonde lumière, ses soirs moins longs, ses fraîches nuits, tout indique que les jours s'acheminent lentement vers l'automne, et marcheront bientôt sur les feuilles mortes.

Le soleil enveloppe la terre d'une clarté plus fine, et les arbres vert foncé se détachent sur l'horizon en lignes nettes, comme gravés à même le ciel. De grands nuages blancs animent l'espace où se creusent des golfes d'azur aux berges neigeuses; des pigeons traversent ce paysage aérien et tournoient sur cette eau bleue dont la masse se forme et se déforme indéfiniment.
[...]

 

Auguste BRIZEUX (1803-1858)

 

Photo en provenance du Web

 

 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2018