Décembre  (Titre proposé)
Ce passage est extrait du long poème « Intérieurs ».
 

Théophile GAUTIER (1811-1872)

À l'âge de dix-huit ans, une rencontre avec Victor Hugo lui donna aussitôt le goût de la littérature. Théophile Gautier aborda autant la critique d'art que le conte fantastique ou le récit historique. Grâce à sa théorie de « l'art pour l'art », il est surtout connu pour être le maître de l'école poétique parnassienne: l'art n'a pas à être utile ou vertueux et son seul but est la beauté.

 

 

Un brouillard épais noie
L'horizon où tournoie
Un nuage blafard,
Et le soleil s'efface,
Pâle comme la face
D'une vieille sans fard.
La haute cheminée,
Sombre et chaperonnée
D'un tourbillon fumeux,
Comme un mât de navire,
De sa pointe déchire
Le bord du ciel brumeux.
Sur un ton monotone

La bise hurle et tonne
Dans le corridor noir:
C'est l'hiver, c'est décembre,
Il faut garder la chambre
Du matin jusqu'au soir.
Les fleurs de la gelée
Sur la vitre étoilée
Courent en rameaux blancs,
Et mon chat qui grelotte,
Se ramasse en pelote
Près des tisons croulants.

 

Théophile GAUTIER (1811-1872)

 

Photo en provenance du Web

 

 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2011