La dernière feuille

Théophile GAUTIER (1811-1872)

À l'âge de dix-huit ans, une rencontre avec Victor Hugo lui donna aussitôt le goût de la littérature. Théophile Gautier aborda autant la critique d'art que le conte fantastique ou le récit historique. Grâce à sa théorie de « l'art pour l'art », il est surtout connu pour être le maître de l'école poétique parnassienne: l'art n'a pas à être utile ou vertueux et son seul but est la beauté.

 

 

 

Cette dernière feuille pour l'hiver:

Dans la forêt chauve et rouillée
Il ne reste plus au rameau
Qu'une pauvre feuille oubliée,
Rien qu'une feuille et qu'un oiseau.

Il ne reste plus en mon âme
Qu'un seul amour pour y chanter,
Mais le vent d'automne, qui brame
Ne permet pas de l'écouter;

L'oiseau s'en va, la feuille tombe,
L'amour s'éteint, car c'est l'hiver.
Petit oiseau, viens sur ma tombe
Chanter, quand l'arbre sera vert!

 

Théophile GAUTIER (1811-1872)

 

 


 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2011