L'été  

 

Théodore de BANVILLE (1823-1891)

Poète, dramaturge et critique français surnommé « le poète du bonheur ». Ami de Victor Hugo, de Charles Baudelaire et de Théophile Gautier, il est considéré dès son vivant comme l’un des plus éminents poètes de son époque. Il a notamment découvert le talent naissant d’Arthur Rimbaud.  Banville professait un amour exclusif de la beauté et la limpidité universelle de l’acte poétique.

 

Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.
Il brûle tout, hommes et choses,
Dans sa placide cruauté.

Il met le désir effronté
Sur les jeunes lèvres décloses;
Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.

Roi superbe, il plane irrité
Dans des splendeurs d'apothéoses
Sur les horizons grandioses;
Fauve dans la blanche clarté,
Il brille, le sauvage Été.

Théodore de BANVILLE (1823-1891)

 

 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2011