Feuilles d'automne

Jean Moréas  (1856-1910)

Poète grec d'expression française.  Il collabora à des revues décadentistes, puis il passa au symbolisme. Vers 1892, Moréas s'écarta du symbolisme et noua avec une poésie plus classique qu'incarnent en particulier ses Stances dont l'édition définitive date de 1906.

 
 

Va-t-on songer à l'automne
À l'aquilon détesté
Quand la lumière environne
La vie et le fier été !
De l'arbre au profond feuillage
Des parterres du jardin
La brise tire un langage
D'allégresse et de dédain.
Vous qui passez sur la route
Saouls de la sève des bois
Chantez ! Riez ! Moi j'écoute
En secret une autre voix :
Qui soupire de la sorte ?
Ô mon âme, n'est-ce pas
Une branche déjà morte
Qui vient de parler tout bas.

 

Jean Moréas  (1856-1910)

 

Photo en provenance du Web


 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2013