L'hiver (Extrait)

 

Georges de SCUDÉRY (1601-1667)

Romancier, dramaturge et poète français. Il quitta l’état militaire pour se livrer tout entier à la littérature. Pendant un séjour qu’il fit dans le Midi, il connut le poète Théophile de Viau. Dès ses premiers écrits, Scudéry se révéla comme un matamore littéraire, d’une vanité puérile et d’une réjouissante outrecuidance, qui fait sans cesse allusion à la noblesse de sa maison, à ses exploits militaires, et se pose sans cesse en gentilhomme et en capitaine qui déroge en consentant à écrire.

 

 

[...] L'Air paraît tout obscur ; la clarté diminue ;
Les arbres sont tous nus ; les ruisseaux tous glacés ;
Et les rochers affreux, sur leurs fronts hérissés,
Reçoivent cet amas, qui tombe de la Nue.

L'Univers désolé, n'a plus herbes ni fleurs ;
Mais on le doit revoir, dans sa beauté première,
Et l'orage éternel, ne se voit qu'en mes pleurs. [...]

 

Georges de SCUDÉRY (1601-1667)

 

Photo en provenance du Web

 


 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2018