Quand je te dis « Je t'aime »,
qu'est-ce que je veux dire ?
 

 

Aurore Dessureault-Descôteaux (1926-2015)

Historienne et romancière québécoise. En 1969, elle fut désignée « femme canadienne-française de l'année » par le magazine Châtelaine. On lui doit notamment le feuilleton télévisé Entre chien et loup, diffusé pour la première fois en 1984, qui raconte la vie rurale des Québécois du début du XXe siècle. Ce feuilleton a ensuite été transposé en roman.

 

 

Ces années-ci, le mot « amour » est mêlé à toutes les sauces.  J'aime mon auto, tu aimes la chasse, elle aime sa robe, nous adorons notre piscine, vous chérissez votre maison, et pourtant, ils/elles finissent souvent par se séparer.

Au jour de leur rencontre, ils étaient assurés d'avoir trouvé la perle rare et souhaitaient vivre l'amour avec un grand «
A ».  Combien de fois se sont-ils aspergés de « Je t'aime » bien cuisinés par le feu de la passion des commencements ?  Et pourtant...

La vie à deux ressemble à un voyage sur le chemin de l'existence.  Il y a des jours ensoleillés, puis les nuages de l'incompréhension et de l'épreuve assombrissent parfois les amours pour un temps indéterminé et quelquefois, l'orage éclate.  Mais avec de la persévérance, après la pluie, vient le beau temps !

Il arrive que le chemin mène à la montagne et que le tunnel pour la traverser soit parfois long, sombre et frisquet.  Puis un bon matin, un jour nouveau se lève et le soleil brille de tout son éclat.  Purifiée par ce temps d'épreuve, la flamme d'amour s'est infiltrée au fond des coeurs.

Les amoureux traversent peut-être un désert.  Aveuglés par la poussière du quotidien, ils marchent la main dans la main avec la certitude qu'au-delà du mirage, il y a l'oasis avec sa fraîcheur et sa source vivifiante.  Les conjoints de bonne volonté, sans chercher un coupable, y dépoussiéreront leur amour et y goûteront un bonheur toujours plus profond.

Quand nous nous disons « Je t'aime », qu'est-ce que nous sommes en train de nous dire ?  Avec les années, les mots euphorisants des commencements devraient se transformer en une écoute attentive de nos besoins réciproques, en un engagement toujours plus profond.  Que la foi au Seigneur notre Berger nous aide à persévérer dans l'incarnation de notre rêve d'amour dans la réalité jusqu'à toujours.

À l'automne de notre vie, avec notre chèque de sécurité de la vieillesse, nous bénéficierons de notre supplément de tendresse et de sécurité affective acquis au fil des ans.  Les « Je t'aime » se feront peut-être plus rares, mais ils vaudront leur pesant d'amour.

Comme c'est la Saint-Valentin, profitez-en pour dire à votre compagne/compagnon de tous les jours et des dimanches : « Je t'aime, chéri(e) ! »

 

Aurore Dessureault-Descôteaux (1926-2015)

 

Photo en provenance du Web

 

 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2012