La joie parle

 

Joseph FOLLIET (1903-1972)

Aussi connu sous le pseudonyme de Frère Genièvre, Joseph Folliet est un prêtre, militant catholique, sociologue et écrivain français, cofondateur des Compagnons de Saint François et fondateur de La Vie catholique illustrée.

 

La joie parle.
Fais silence en ton cœur et prête l’oreille.


« II faut que tu saches me voir: je suis partout et je t’attends.

« Regarde à l’orée du bois, sur cette bande incertaine où poussent les fougères, les saponaires et les digitales: j’y suis.

« Regarde vers les bords de la rivière: j’y passe, blanche, entre les saules.

« Regarde vers le coin de la rue, sous la lumière du néon: fais vite, car, dans un instant, je vais disparaître.

« Ce passant que tu considères d’un œil distrait, je marche dans son ombre.

« Cette fleur, ce rayon de lune, cette musique voilée, ce sourire, c’est moi.

« Cette croix du chemin, c’est moi encore.

« La porte de l’Église est ouverte; entre; je t’attends au creux de la pénombre.

« Je suis partout et je t’attends. »

La joie parle.
Écoute sa voix dans ton cœur, comme le murmure d’une source cachée.


« II faut que tu apprennes à me saisir, car, me saisir une fois, c’est me garder pour toujours.

« Je suis discrète et secrète: je ne m’impose pas. Je me propose: tu dois m’accepter.

« Je suis légère, fugitive. Je passe vite et, quand je pars, je ne reviens pas.

« Me saisir est l’œuvre d’un instant: ne lui permets point de s’évanouir dans la durée.

« Je n’appelle qu’une fois: si tu refuses de m’entendre, tu me perds à jamais.

« Je ne m’offre qu’une fois: ne refuse pas l’offrande. »

Ainsi la joie parle aux hommes.
Mais qui l’écoute ?

 

Joseph FOLLIET (1903-1972)

 

Photo en provenance du Web

 


 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2013