Nouvelle année

 

Louisa PAULIN (1888-1944)

Poète occitan, Louisa apprend le français à l'école primaire. Elle occupe divers postes d'institutrice dans le Tarn. Dès 1924, elle a commencé à publier des contes et des essais régionalistes. Devenue presque aveugle, elle dicte ses poèmes et ses lettres aux amis qui viennent la voir.

 

Nouvelle année, année nouvelle,
Dis-nous, qu'as-tu sous ton bonnet ?
J'ai quatre demoiselles
Toutes grandes et belles
La plus jeune, en dentelles,
La seconde en épis,
La cadette est en fruits
Et la dernière en neige.
Voyez le beau cortège !
Nous chantons, nous dansons
La ronde des saisons.

Nouvelle année, qu'as-tu dans ta besace ?
Douze garçons, tous forts et courageux.
Douze garçons, pour vous servir, Madame.
Douze garçons, pour vous servir, Monsieur.
Les trois premiers sont souvent en colère,
Les trois suivants savent rire et chanter.
Les trois suivants remplissent vos corbeilles,
Monsieur, Madame, et même vos greniers.
Les trois derniers font ce qu'ils ont à faire.
Tout en pleurant, ils enterrent leur mère.
Ne pleurez plus, holà ! mes douze mois,
Morte l'Année, l'Année vit, me voilà !

 

Louisa PAULIN (1888-1944)

 

Photo en provenance du Web

 

 

 

Retour aux textes

 

Retour à l'accueil

 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2011