Jour d'été en automne

Albert LOZEAU  (1878-1924)
 
Né à Montréal, il étudie à l'Académie Saint-Jean-Baptiste. À l'âge de 18 ans, il est paralysé, ce qui lui permet de développer ses talents littéraires.  Émotif, solitaire et nostalgique, il écrit des vers mélancoliques sur la nature, ce qui lui vaudra d'être inclus dans la littérature du terroir. Il était membre de l'École littéraire de Montréal.
 

 

Ce jour s'épanouit dans la tiède clarté,
Dernier bouton de rose au rosier de l'été.
Pour tout un jour la pluie abdique. L'on s'étonne
D'un sourire d'été s'allumant en automne.
C'est, sous une paupière abaissée à demi,
Un regard de soleil pas encore endormi.
C'est l'Été s'en allant - on voit sa robe claire -
Et, de regret, jetant un regard en arrière;
Déjà loin sur la route infinie où l'on meurt,
La lumière la suit ainsi qu'une rumeur.
Puis, le silence et l'ombre. Et les oiseaux fidèles
L'escortent, cette dame accapareuse d'ailes.

 

Albert LOZEAU  (1878-1924)

 

 

 

 
 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2011