Sous le ciel

Albert LOZEAU  (1878-1924)
 
Né à Montréal, il étudie à l'Académie Saint-Jean-Baptiste. À l'âge de 18 ans, il est paralysé, ce qui lui permet de développer ses talents littéraires. Émotif, solitaire et nostalgique, il écrit des vers mélancoliques sur la nature, ce qui lui vaudra d'être inclus dans la littérature du terroir. Il était membre de l'École littéraire de Montréal.

 
 

Au beau ciel d'été le jour vient de naître;
Les petits oiseaux confondent leurs chants;
La clarté nouvelle emplit la fenêtre
Et l'on sent l'odeur de l'herbe des champs.

Le soleil reluit sur les feuilles vertes
Qui tremblent au vent léger du matin.
Respirant l'air bleu, les fleurs sont ouvertes:
Somptueux velours et riche satin.

Épris de beauté devant la nature,
Vers le firmament je tourne les yeux ;
L'espace infini, la lumière pure
Émeuvent le coeur d'un rythme joyeux.

Et cette splendeur qui charme et console
Par l'homme n'est pas regardée en vain:
Le meilleur de lui dans l'azur s'envole
Sur les ailes d'or d'un rêve divin ! 

 

Albert LOZEAU  (1878-1924)

 

Photo en provenance du Web

 

 

 

 
 

Conception graphique Prélude
Tous droits réservés Copyright © 2012